Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

#Journal d'une introvertie (1)

Hello tout le monde !

Je reviens aujourd'hui avec une série d'articles assez spéciale. Ce sera une série d'articles où je parlerai, à vous, à moi. Comme je l'ai dit dans certains articles, écrire est pour moi une façon d'extérioriser, tel un échappatoire. Alors bon, je sais que j'écris anonymement mais un blog c'est un peu comme un journal intime quelque part. Et j'ai besoin d'écrire. Pour moi. Pour aller mieux.

Cette série d'articles, j'ai décidé de l'appeller #Journal d'une introvertie parce que je pense que c'est un adjectif qui me définit bien.

 

<><><><><><><><><><>

 

En ce moment je ne vais pas très fort. Que ce soit physiquement ou moralement. Je suis fatiguée. Fatiguée physiquement de souffrir depuis maintenant plus d'un an. Fatiguée moralement. Je suis démoralisée comme je ne l'ai jamais été. Je n'arrive plus trop à positiver, à relativiser. Je brouille du noir en permanence. Heureusement que ma famille et mes amies me soutiennent.

J'essaie d'être forte mais là j'ai seulement envie de baisser les bras. Je ne sais pas combien de fois je me suis mise à pleurer tellement j'en ai marre. A 16 ans, supporter tout cela c'est très dur. Je ne pense pas qu'un adulte arriverai plus à le supporter.

J'en ai juste marre. Tellement marre. Ca me démoralise de me dire qu'on ne peut pas me soulager. Je n'ai pas envie de passer ma vie comme ça. J'aimerai trouver une solution.

Je suis allée voir un neurologue qui m'a dit clairement mon problème. Que ce soit la cause ou la conséquence de mes maux, le résultat est le même. Je fais une dépression. Et le fait de le dire (et de l'écrire en l'occurence) c'est un premier pas vers la guérison. Le fait d'accepter que je suis déprimée.

Il m'a dit qu'il ne fallait plus que je porte mes maux mais qu'ils m'accompagnent. En gros, il faut que je les mette de côté. Je peux vous assurer que c'est plus facile à dire qu'à faire. Parce que même avec toute la volonté que j'ai, à l'heure où j'écris ces mots, je n'y arrive pas. J'y arriverai mais ça prendra du temps. Il m'a aussi dit que le traitement que je prends, c'est-à-dire le Laroxyl doit être mieux adapté. Je vais bientôt aller voir le médecin qui me suis depuis mon hospitalisation et on verra bien ce qu'elle dira.

Ce que je sais, et c'est je pense, ce qui doit être le plus important c'est que je ne suis pas seule. Je vois depuis plusieurs semaines une psy et moi qui suis réservée et qui intériorise tout, c'est un énorme pas. Il y a un an on m'aurait proposé d'aller voir un psy jamais je n'aurais voulu en entendre parler. Comme quoi, il y a quand même du postif dans tout ça.

Le fait de parler m'aide. Il y a sûrement un problème même si je ne le vois pas. Inconsciemment il y en a un. Et si je le trouve avec l'aide de cette personne, alors j'irai mieux.

Et si je vais mieux moralement alors j'irai aussi mieux "physiquement" (je le mets entre guillements parce que mes maux ne sont pas dus à quelque chose de physique). Et mes maux diminueront.

En attendant, le problème n'est pas résolu. Je n'arrive pas à me concentrer et j'ai mal, beaucoup. Tellement que depuis la reprise je suis allée 3 jours en cours. Et puis j'appréhende d'y aller parce que j'ai peur d'avoir plus mal, même si je sais que rester chez moi n'est pas une solution.

Le premier jour j'ai eu 4 heures de cours et à la fin de la journée je n'en pouvais plus, j'avais encore plus mal. Le lendemain j'avais deux fois plus d'heures de cours et je me suis tapée une migraine...

Ce qu'il faudrait, et c'est ce que mes parents et moi voudrions c'est qu'on soulage mon emploi du temps. J'espère que ça pourra se faire comme ça je pourrais aller en cours mais ça ne me fatiguera pas trop.

Le fait de ne pas réussir à y aller me démoralise et puis de ne voir personne non plus (pas que je ne voie personne, j'essaie quand même de voir mes amies le week-end).

 

Enfin bon, ce qui compte c'est que je vais m'en sortir. Ma mère dit qu'on a tous des phases où on va mal et parfois d'autres où on va encore plus mal, mais qu'on arrive à s'en sortir. Elle me dit que j'ai la force pour m'en sortir et c'est vrai que ça m'aide beaucoup.

 

<><><><><><><><><><>

 

Voilà, j'avais vraiment besoin de dire ce que j'ai sur le coeur.

Je vous embrasse <3

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Miss S

Je pense qu'en lisant le nom du blog, vous avez compris que je suis Miss S, même si, dans la vraie vie je m'appelle Solange. Mon prénom est une référence à Solange dans "Les demoiselles de Rochefort" de Jacques Demy, un film que ma maman affectionne particulièrement ♡ Et sinon par ici, je partage avec vous mes incroyables aventures et envies de jeune fille (femme ?) introvertie-sérieuse-quiessaied'êtredrôle-etquiaimeaimepleinsdechosesdifférentes ! Et pour le reste, je vous laisse le découvrir par vous même :)
Voir le profil de Miss S sur le portail Overblog

Commenter cet article

Alizée 06/12/2015 20:59

J'ai régulièrement des migraines, et même si elles ne sont pas toujours hyper fortes, je peux comprendre que c'est dur, que les cours sont insupportables avec ce prof qui parle fort et les moindres bruits de stylos, trousses, cahiers ou encore sacs...
Il y a peu de temps, à peu près un mois et demi, je me suis sentie très mal. Plus rien n'allait, plus rien ne voulait aller. Impossible de manger que ce soit à la maison, au lycée ou encore dans les fat food (oui, moi c'est fat food!!). Et puis je pleurais tout le temps, j'avais tellement froid, je dormais tout le temps (enfin quand j'avais pas mal au crâne ou au ventre...).
Je te souhaite d'aller mieux, de reprendre des forces. Depuis une semaine, tout va mieux et j'en suis plus qu'heureuse. Et je ne peux pas t'expliquer comme j'ai l'impression de ne plus être la même, de ne plus avoir les mêmes priorités et les mêmes amies également. Parce que contrairement à moi, tu as la chance d'avoir des amies qui te soutiennent, et je t'envie. Personne ne m'a soutenue, pas même ma meilleure amie. Et ça, je leur en veux tellement. J'étais vraiment seule, car même si ma mère essayait de tout faire pour que ça aille mieux, elle ne s'y prenait pas bien, ou du moins pas comme ça aurait pu fonctionner (et honnêtement, je pense que ça n'aurait pu aller mieux que si mes amies avaient été présentes).
Gros bisous à toi ma jolie,
Alizée

Miss S 07/12/2015 10:24

J'espère que ça passera et que demain tu iras mieux :)
Gros bisous <3

Alizée 07/12/2015 10:16

Je crois que parler migraine m'a porté malheur hier soir... je suis restée chez moi aujourd'hui trop mal au crâne (bon sachant qu'en ce moment je suis en pleine période rouge, je pense que c'est dû à ça).
Je garde au chaud ton commentaire ma jolie,
Bonne journée à toi,
Bisous

Miss S 06/12/2015 21:37

En ce moment je n'ai pas de migraines. Elles sont surtout liées à mon cycle et de ce côté là j'ai réglé les choses. Mais il m'arrive d'avoir des céphalées à tendance migraineuses. J'ai aussi mal que si j'avais une migraine mais même si je prends un médicament, la douleur ne baissera pas. Dans ces moments-là j'ai envie de me taper la tête contre un mur...
Le pire ce sont les petits bruits. Je suis devenue hyper sensible et c'est insupportable.

Je suis désolée pour toi que tu es du subir ces choses. Et encore plus que personnes ne t'ai soutenu. Si tu veux parler, n'hésites pas à m'envoyer un mail :)

Je pense que tu devrais consulter un médecin. Si tu es migraineuses tu auras un traitement adéquat à prendre lors de tes crises.

J'espère que tu iras beaucoup mieux et c'est aussi ce que je me souhaite parce que j'ai souvent envie de baisser les bras.

Je suis d'accord. Moi aussi je n'ai plus les mêmes priorités qu'avant. Et même si mes amies me soutiennent ma meilleure amie non et notre amitié est foutue.

Je te souhaite d'aller mieux et surtout n'hésites pas si tu veux en parler, je suis là. Ça pourra te soulager !

Gros bisous <3

Malicia668 24/11/2015 17:08

J'ai fait une dépression en 2003 suite à une grosse pression au boulot. J'ai réussi à m'en sortir grâce à des séances chez un psy mais aussi grâce à la sophrologie ; aujourd'hui encore j'utilise les techniques de respiration que la thérapeute m'avait enseignées quand je sens arriver un coup de stress.
Je te fais de grosses bises remplies de courage.

Miss S 25/11/2015 11:48

Merci pour ton commentaire ^^ Je suis aussi suivie par une psy et j'essaie de trouver un hypnothérapeute ou quelque chose dans le genre.
Merci pour ton soutien en tout cas ! Bisous

Aly 22/11/2015 23:50

Ton article me touche beaucoup :/ Ce que tu vis n'a vraiment pas l'air facile et j'espère de tout coeur que tu iras mieux bientôt <3 Je t'envoie plein de courage!

Miss S 23/11/2015 12:01

Merci beaucoup pour ton gentil commentaire ♥ Ça me touche beaucoup ! Bisous

Mademoiselle Kati O 22/11/2015 19:07

Ma petite chérie (je te dis ça parce que tu as l'âge d'être ma fille). Je suis désolée de lire cet article et d'apprendre tout ça. Ta mère à raison. On passe tous par des phases difficiles et le secret pour ne pas devenir dingue c'est bien comprendre que ça ne dure pas. Un jour ça va partir tout ça. Et souvent quand on se marie et qu'on a des enfants. Le seul conseil que je peux te donner c'est de trouver une technique pour te relaxer. Il y a des méthodes efficaces. Moi j'ai fait de la sophrologie, c'est magique. Quand on te fait faire ça tous tes muscles se relaxent et peut être que ça te ferais du bien ? Gros bisous en tout cas. On est toutes près de toi. Courage ! Tu as plein d'amies virtuelles !

Miss S 22/11/2015 20:51

Je sais que ça partira mais en ce moment ça me gonfle...
Merci beaucoup pour ton soutien ! Ça me réconforte beaucoup !
Oui, il faut que je trouve quelque chose :)
Bisous et bonne soirée

Tropical Girlz ♥ 22/11/2015 14:10

Tous tes articles me touchent trop !!! Si tu veux parler, n'hésite pas je suis là :)
Bizzzous Soso

Miss S 22/11/2015 14:14

Merci beaucoup :) Je n'hésiterai pas...
Bisous