Des bisous au réveil. Un bon petit déjeuner. Une longue douche pour se réveiller. Des soins qui sentent bons la fleur de tiaré, le miel, le karité. Le ciel bleu dehors. Mettre les premiers vêtements qui tombent sous la main et qui sont confortables. Mettre un joli rouge à lèvres rose. Se faire complimenter. Allumer son ordinateur. Lire des articles qui font du bien, qui divertissent. Ecouter sa playlist du moment. Regarder quelques vidéos sur Youtube. Sourire à son frère. Des idées pleins la tête qui n'attendent plus qu'à être réalisés. Manger un bon déjeuner. Aller faire les magasins et trouver de nouveaux livres qui plaisent. Décider d'acheter un moule pour faire des muffins. Passer tout ce temps avec sa maman. Rentrer crevée, la tête comme une pastèque mais heureuse de cette sortie.

 

Samedi je me suis réveillée avec un sacré mal de tête. Cette douleur qui annonçait une mauvaise journée. J'avais envie de pleurer. Mais je n'avais pas non plus envie de me laisser aller. Alors je me suis dit que cette journée pouvait être réussie même si j'avais mal et que c'était gênant. J'ai décidé de faire des choses simples, des choses que j'apprécie faire et qui me font du bien. Et pendant un temps, même quelques minutes, je n'ai plus pensé à ma douleur même si elle était toujours là.

La douleur a augmenté au fil des heures et j'ai même sauté le dîner parce que j'avais trop mal pour rester assise (et encore moins debout), la lumière et surtout les vibrations me gênaient. Mais je suis contente d'avoir quand même profiter de la moitié de ma journée. J'ai du renoncer à aller à mon cours de batterie et à la séance de ciné mais tant pis.

 

Même quand tout est contre nous, il est possible de prendre les choses en main et de décider si on veut se lamenter sur sa situation ou se lever et faire en sorte que les choses, même les plus banales, soient réussies. Au final, j'aurai très bien pu rester dans mon lit à pleurer toute la journée (je l'ai fait mais en fin de journée). Samedi j'en ai décidé autrement. J'ai choisi de profiter de cette journée et de chaque instant de bonheur. Finalement je n'ai pas réussi à bien finir cette journée mais le plus important c'est d'avoir essayé. C'est faire un premier pas et tout commence par un premier pas.

Je n'y arrive pas la plupart du temps mais ce jour-là j'en avais la force. Le message que j'essaie de vous faire passer c'est qu'on peut, si on s'en donne les moyens, dépasser les coups durs. On n'y arrive pas toujours mais c'est possible. Samedi j'ai réussi à faire des choses simples et même si ma journée s'est mal finie au moins j'ai quand même pu profiter un peu.

Tout commence par un premier pas

ET VOUS, QUAND TOUT SEMBLE ETRE CONTRE VOUS, QUE FAITES-VOUS ? ABANDONNEZ-VOUS OU FAITES-VOUS EN SORTE QUE LA JOURNEE SOIT REUSSIE MEME SI ELLE A MAL COMMENCE ?

 

Aujourd'hui j'avais envie d'écrire ces quelques mots pour vous et pour moi. Pour nous dire que rien n'est figé et que c'est à nous, quand c'est possible, de faire en sorte que les choses changent.

J'espère que cet article, un peu différent de d'habitude vous a plu :)

Je vous embrasse 

 

Retrouvez-moi sur HellocotonWeheartit et Pinterest !

Retour à l'accueil