Hello tout le monde !

Je sais que j'ai récemment fait un article #Journal d'une introvertie (dimanche dernier en fait) mais en rentrant chez moi après mon heure de français du mardi, je me suis dit que j'avais envie de partager mon ressenti avec vous. Pour ceux qui n'auraient pas bien compris, je suis presque déscolarisée (je vous conseille de lire mes anciens "Journaux" juste ici pour tout comprendre. Si la question vous intéresse évidemment). Depuis peu, je suis "retournée" en cours et je vais aux 5 heures de français que j'ai dans mon emploi du temps (quand c'est possible évidemment, c'est-à-dire quand ma tête me laisse "tranquille").

Mardi en rentrant de cette fameuse heure, je me suis rendue compte que c'était très dur. En tout, si j'ai fait 1 mois et demi de cours dans l'année c'est un record (et encore je crois bien que c'est à peine 1 mois). Ce n'est pas facile de devoir reprendre en plein milieu du programme surtout quand on ne peut pas récupérer tout le travail car c'est une énorme masse de travail que je ne suis pas en capacité de fournir actuellement. Je suis perdue, littéralement. Je sais de quoi on parle mais en même temps je suis à des milliers de kilomètres de tout ça. En fait, je suis à des milliers de kilomètres de la vie d'une ado de 17 ans. Et c'est très dur. Parce que j'aimerai pouvoir avoir une vie normale et une scolarité normale. Mais à l'heure actuelle j'en suis très très loin.

Je me rends compte aussi que c'est impossible pour moi d'avoir une quelconque relation avec les personnes de ma classe (et avec les gens en général). Je m'étais fait quelques potes en début d'année mais ce n'est pas facile de gérer une relation quand tu vois la personne maximum 5 heures par semaine. Je les vois, je leur dit "salut", je tente tant bien que mal de suivre le cours et je m'en vais. Et puis, le bac est bientôt là et c'est d'autant plus dur. Alors, je n'en veux à personne de me laisser seule (ou de pas savoir comment faire avec moi parce qu'on ne peut rien partager de concret) parce que d'après moi, c'est vraiment la situation qui fait que. Mais c'est très dur à gérer parce qu'au final je n'ai pas vraiment de relation et donc d'amis. Pour être honnête, je n'ai qu'une véritable amie qui est là pour moi. J'en ai d'autres mais elles vivent loin. Et à 17 ans, ne pas avoir de vie sociale ce n'est pas normal. Mais je sais que ce n'est pas de ma faute, c'est cette situation merdique (pour rester politiquement correcte) qui fait ça.

C'est là que je me rends compte que si j'ai l'opportunité d'aller dans ce fameux centre soins/études, ce serait formidable. Parce que je pourrais enfin être vraiment prise en charge et ne plus être toute seule. Evidemment, je vois mes proches tous les jours mais ce n'est pas vraiment normal à mon âge (encore et toujours cette question de normalité) et j'ai envie de rencontrer des gens de mon âge. Ce sera l'occasion d'avoir des relations avec des gens et surtout avec des personnes qui comprendront vraiment ce que je ressens et ce que je vis. Parce que même si personne ne vit la même chose que moi, ils souffrent aussi et vivent des choses similaires.

Je me rends compte que le blog m'apporte aussi certaines relations et ça m'aide beaucoup. J'aime beaucoup partager avec vous, mes lecteurs, mais aussi avec mes copines blogueuses :) Même si ce n'est que virtuellement, c'est déjà beaucoup et je vous en remercie 

C'est très dur parfois

Enfin voilà. Encore et toujours, ce n'est pas facile à gérer au quotidien. Entre le fait de souffrir constamment et de devoir gérer cette situation anormale j'ai de quoi me sentir mal. Pour autant, je me sens mieux dans ma tête par rapport à quelques mois de ça. Il viendra forcément un moment où tout rentrera dans l'ordre !

En attendant, je vous embrasse fort 

 

Retrouvez-moi sur HellocotonWeheartit et Pinterest !

Retour à l'accueil